Agriculture et le dA�veloppement, BioA�nergie

La prA�sente Evaluation internationale des sciences et technologies agricoles pour le dA�veloppement (IAASTD) dit :

ThA?mes

Le rapport de synthA?se examine huit thA?mes liA�s aux AKST qui revA?tent une importance critique pour la rA�alisation des objectifs de la��IAASTDA�: bioA�nergie, biotechnologie, changements climatiques, santA� humaine ; gestion des ressources naturelles ; A�changes commerciaux et marchA�s ; savoirs traditionnels et locaux et innovation A�A� base communautaire ; et femmes dans la��agriculture.

Quels sont les avantages et inconvA�nients de la bioA�nergie?

figure-sr-be1

BioA�nergie

2.1A�La bioA�nergie suscite un vif intA�rA?t du public en raison du renchA�rissement des combustibles fossiles, des problA?mes de sA�curitA� A�nergA�tique et de la sensibilisation croissante aux changements climatiques, mais aussi A�A� cause de ses effets potentiellement positifs sur le dA�veloppement A�conomique. La bioA�nergie comprend la bioA�nergie au sens classique du terme, la biomasse utilisA�e pour la production da��A�lectricitA�, la��A�clairage et le chauffage, et les biocombustibles liquides de premiA?re et deuxiA?me gA�nA�ration. Les aspects A�conomiques de la bioA�nergie et ses externalitA�s sociales et environnementales, tant positives que nA�gatives, dA�pendent de la source de biomasse, du type de technologie de conversion et des circonstances locales.

2.2A�Faute da��options financiA?rement abordables, des millions de personnes dans les pays en dA�veloppement ont recours A�A� la bioA�nergie traditionnelle (comme le bois de chauffe) pour la prA�paration des repas et le chauffage, notamment en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud. Une telle dA�pendance A�A� la��A�gard de la bioA�nergie traditionnelle peut poser da��A�normes problA?mes A�conomiques et sociaux, mais aussi pour la��environnement et la santA�. Il importe de redoubler da��efforts pour amA�liorer la bioA�nergie traditionnelle et accA�lA�rer le passage A�A� des formes da��A�nergie plus viables.

2.3A�Les biocombustibles de premiA?re gA�nA�ration sont essentiellement le bioA�thanol et le biodiesel tirA�s de cultures telles que le maA?s et la canne A�A� sucre. Leur production a rapidement augmentA� au cours des derniA?res annA�es, mais cela tient principalement au soutien dont ils bA�nA�ficient car ils ne sont rentables que dans des conditions particuliA?rement favorables. La conversion de certaines cultures en combustibles peut accroA�tre les prix des aliments et rA�duire notre capacitA� A�A� combattre la faim. Les effets sociaux nA�gatifs induits risquent da��A?tre exacerbA�s si les petits exploitants sont marginalisA�s ou privA�s de leurs terres. Du point de vue de la��environnement, le bilan A�nergA�tique net et les niveaux da��A�mission de gaz A�A� effet de serre sont trA?s variables et vivement discutA�s car sujets A�A� de fortes incertitudes. A long terme, les rA�percussions sur les prix alimentaires pourraient sa��attA�nuer, mais du fait des besoins en terres et en eau qua��elle engendre, il est A�A� prA�voir que la��augmentation A�A� grande A�chelle de la production de biocombustibles de premiA?re gA�nA�ration aura des effets nuisibles sur la��environnement dont il faudra tenir compte.

2.4A�La production de biocarburants de deuxiA?me gA�nA�ration tels que la��A�thanol cellulosique et les technologies de conversion de la biomasse en liquides permettent de transformer des produits de base plus abondants et meilleur marchA� que les biocarburants de premiA?re gA�nA�ration. Cela pourrait rA�duire la superficie des terres agricoles nA�cessaires par unitA� da��A�nergie produite ainsi que les A�missions de gaz A�A� effet de serre sur la��ensemble du cycle de vie, permettant ainsi da��attA�nuer les pressions sur la��environnement par rapport aux biocarburants de premiA?re gA�nA�ration. Mais les technologies de production de biocarburants de deuxiA?me gA�nA�ration na��ont pas encore A�tA� A�prouvA�es commercialement et leurs effets environnementaux et sociaux demeurent incertains. Par exemple, la��utilisation de produits de base et de rA�sidus agricoles peut compromettre la conservation de la matiA?re organique nA�cessaire A�A� la survie des agroA�cosystA?mes.

2.5A�La��A�lectricitA� et la chaleur produites A�A� partir de la biomasse sont des formes importantes da��A�nergie renouvelable qui ont gA�nA�ralement un meilleur rendement et A�mettent moins de gaz A�A� effet de serre que les biocarburants liquides et les combustibles fossiles. Les digesteurs, les gazogA?nes et les appareils de combustion directe peuvent A?tre utilisA�s avec succA?s dans certains cas, comme par exemple dans les zones non reliA�es au rA�seau.

2.6A�Ces applications pourraient A?tre A�tendues A�A� plus grande A�chelle mais la��on a alors besoin da��AKST pour rA�duire les coA�ts et amA�liorer la fiabilitA� des opA�rations. Pour toutes les formes de bioA�nergie, les dA�cideurs doivent soigneusement A�valuer tous les coA�ts sociaux, environnementaux et A�conomiques par rapport aux avantages potentiels et aux autres options A�nergA�tiques viables.

A�greenfacts.org