Afrique: l’agriculture accélère grâce aux nouvelles technologies

Après avoir raté la première et la seconde révolution industrielle, l’Afrique semble bien partie pour adopter la troisième. Dans l’agriculture, le défi est complexe : il s’agit de produire plus, beaucoup plus, tout en limitant les impacts négatifs sur l’environnement. La technologie peut changer la donne et des innovateurs radicaux sont entrés dans le jeu. En combinant services low cost, informations en direct et innovations frugales, en mettant ces facilités à  la disposition des exploitations de toutes tailles, l’Internet mobile peut permettre à  l’agriculture africaine d’accélérer à  la hauteur de ses immenses besoins.
Lire la suite

Une Foire thématique de partage d’expériences et de réflexions pour la mise en oeuvre de l’Axe 3 du Plan National de Développement

Cette année, Madagascar vient d’élaborer son Plan National de Développement (PND) qui prévoit particulièrement 5 Axes, dont le 3ème intitulé « Croissance inclusive et ancrage territorial du développement »  coïncide avec le Développement Economique des Territoires, principal objectif du Programme MATOY. C’est la raison pour laquelle, MATOY a organisé des journées de partage d’expériences et de réflexions, axées sur cet Axe 3 du PND, à  titre de contribution à  la mise en œuvre de ce plan, les 12 et 13 mai 2015 à  l’hôtel Carlton Anosy.
Lire la suite

Programme MATOY ou Miara-miasa ho Antoky ny TOekarena Ifotony

dsc_4314_45195

Le nouveau Programme de la DDC ou Programme MATOY (qui signifie maturité, ou Miara-miasa ho Antoky ny TOekarena Ifotony, traduit littéralement « travaillons ensemble pour être acteur dans le développement économique local ») en collaboration avec l’ONG SAHA et AIM, vise le développement économique des territoires d’intervention à  travers l’amélioration de la gouvernance à  différents niveaux.
Lire la suite

Le bilan des inondations d’Antananarivo

Inondation à  Antananarivo, 14 morts, 43 000 sinistrés et 4 000 Ha de rizières détruites

inondation-tananarivo_2

Antananarivo se réveille lentement après quelques jours de cauchemars liés aux inondations qui ont détruit des dizaines de maison, coupés des routes ainsi que de nombreuses pertes humaines sans oublier les milliers de sinistrés.
Lire la suite

INTEMPERIE, Tollé contre la montée des eaux

L’eau a été l’invité surprise de bon nombre de ménages des « bas » quartiers depuis la semaine dernière. Une « révolte » commence à  prendre forme pour revendiquer une solution.


Lire la suite

Montée des eaux : « Alerte rouge » pour Antananarivo

Suite à  l’alerte cyclonique rouge de la météo, le danger d’inondation est maintenant déclaré dans les zones de plaine de l’agglomération d’Antananarivo traversées par les rivières Ikopa, Sisaony et Mamba.
Lire la suite

Eau pour l’alimentation

L’agriculture utilise 70% des réserves mondiales d’eau douce disponibles. De mauvaises techniques d’irrigation gaspillent l’eau et la production de biocarburants exige de grandes quantités d’eau : ces deux facteurs sont problématiques, surtout dans les pays en développement où les précipitations sont rares.

helveltas_new

Lire la suite

Parrainage de jeunes futurs agriculteurs

Parrainer un jeune, futur agriculteur à  Madagascar, c’est l’aider à  devenir un professionnel performant, capable de faire vivre correctement sa famille au service du développement de son pays, c’est construire avec lui une relation de soutien forte en émotions et en satisfactions pour grandir ensemble.

A Madagascar aujourd’hui :

  • 80 % de la population vit en zone rurale.
  • Il n’existe pas de formation post primaire pour devenir agriculteur.

Face à  ce constat FIFATA (Association malgache pour le progrès des paysans), avec l’appui de FERT (ONG française d’aide au développement agricole) et du CNEAP (Conseil National de l’Enseignement Agricole Privé) a mis en place quatre collèges agricoles.

Pour qu’un nombre significatif de jeunes puisse accéder à  cette formation, l’association  » Un Filleul Pour Madagascar » a décidé de soutenir cette action.

»Un

Une formation théorique et pratique aux techniques améliorées de culture et d’élevage prenant en compte les problématiques environnementales.

Un enseignement général orienté vers l’éducation à  la citoyenneté pour favoriser l’engagement des jeunes au sein d’organisations paysannes dans leur territoire.

Une approche économique importante et un apprentissage des outils de gestion pour être capable de gérer une exploitation et vivre de son métier.

»Qui

Des élèves, filles ou fils de paysans, âgés de 14 à  20 ans ayant au minimum accompli leur scolarité primaire, souhaitant s’installer à  leur compte en agriculture.

»A

A offrir à  un jeune des conditions optimales de formation (qualité de l’enseignement et qualité de vie au collège) par le soutien :

  • aux frais pédagogiques : salaire et formation des enseignants, achats des fournitures.
  • aux charges de pensionnat : cantine, internat.

»Comment

Vous écrivez à  votre filleul au minimum 3 fois par an et celui-ci vous répond 3 fois par an. Ces courriers transitent exclusivement par l’intermédiaire de votre animateur  de réseau. Cette mesure vous protège des sollicitations abusives et garantit un bon acheminement des lettres. Parfois l’enseignant ou notre correspond local joint une lettre d’information sur la vie locale. Votre courrier est essentiel, c’est un cadeau pour le jeune et un réel soutien à  sa scolarité.

»Comment

En vous adressant à  l’association Un Filleul pour Madagascar. Notre association vous demande un engagement de 3 ans pour assurer la formation jusqu’à  l’installation du jeune sur son exploitation. Le coût total de la scolarité d’un collégien agricole est de 50 € / mois.

Un parrainage coûte :

  • 25 € / mois pour un collégien agricole soit 300 € pour une année

Les sommes sont adressées aux collèges en totalité. Nous en contrôlons l’utilisation. Les frais de fonctionnement sont couverts par les ventes d’artisanat, de cartes, des dons individuels.

Noël au sein du Min Agri DR : Célébration dans l’esprit de famille

25 décembre 2014   (Actualités Min agri)

IMG_6205En ces périodes de fêtes, le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Monsieur Roland RAVATOMANGA, a réuni ce 24 décembre 2014, le personnel de son département. Dans son discours, il a souligné que depuis qu’il a dirigé le ministère, il a toujours mis un point d’honneur à  respecter les agents en tant qu’être humain. Monsieur le Ministre a aussi réitéré que la porte de son bureau reste ouverte à  quiconque, au
sein du ministère, sollicite une audience auprès de lui. Et il a exhorté son Cabinet et tout le staff dirigeant du département à  adopter le même comportement vis -à -vis du personnel.
assist

Monsieur le Ministre a ensuite rappelé que traditionnellement, Noël se fête en famille. Aussi, il a offert à  cette occasion, au nom du Ministère, et à  tout le personnel, de quoi faire un bon repas de Noël : du riz, de l’huile et du poulet. Et il a adressé ses meilleurs vœux pour les fêtes à  tout le personnel et leur famille.

chef

Dans son allocution, le représentant du personnel a remercié Monsieur le Ministre et tous ceux qui ont contribué à  la réalisation de cette cérémonie. En retour, au nom de tous les agents, il a assuré qu’en guise de remerciement, le minimum que chacun, à  son niveau, puisse faire c’est de mettre tout son cœur dans l’accomplissement de ses activités pour faire honneur au Ministère.

IMG_6211IMG_6250

Date : 24/12/2014

Source : SIC/SG

CERTIFICATE GLOBALGAP

CERTIFICATE GLOBALGAP

According to GLOBALG.A.P
General Regulation Integrated Farm Assurance Version 4.0-2_Mar2013
The Certification Body Ecocert SA declares that the production of the products mentioned on this certificate has been found to be compliant in accordance with the standard :

GLOBALG.A.P Control Points and Compliance Criteria Integrated Farm Assurance, Version 4.0-2_Mar2013.

Voir les détails du certificat ici Lire la suite