La naissance de l’agriculture Biologique

Agriculture biologique : historique et fondement

L’engouement pour le bio connaA�t aujourd’hui une expansion rapide et globale. Aux vertus naturelles et diA�tA�tiques qui la��a longtemps caractA�risA� s’ajoutent maintenant de plus en plus les notions de qualitA� et de plaisir. Cependant, A�A� sa naissance, l’agriculture biologique fut suscitA�e par l’opposition d’agriculteurs et de scientifiques A�A� la fertilisation minA�rale et artificielle des plantes.

La naissance du BIO

    • 1840A�:Justus Von LiebigA�formule une thA�orie sur la nutrition minA�rale des vA�gA�taux. Selon lui, les sels minA�raux sont les seuls nutriments des plantes et qu’ils peuvent se substituer totalement au fumier.
    • les annA�es 1900-1910:A�Peu avant la premiA?re guerre mondiale, les chimistes Fritz HaberA�et Carl Bosh mettent au point un procA�dA� pour synthA�tiser l’ammoniac A�A� partir de l’azote de l’air. Cet ammoniac qui avait A�tA� utilisA� pour la fabrication des explosifs sera mis A�A� disposition de l’agriculture comme engrais, aprA?s-guerre.
    • 1924A�: Des agriculteurs inquiets des consA�quences nA�fastes de la fertilisation chimique demandent conseil auprA?s du philosophe autrichienA�Rudoph Steiner. Lors d’une confA�rence, celui-ci jette alors les bases de l’agriculture biodynamique.
    • 1946A�:LaA�Soil AssociationA�est crA�A�e en Grande-Bretagne. Elle est issue du mouvement pour une agriculture organique inspirA� par les thA�ories dA�veloppA�es par Albert Howard dans sonA�Testament agricole (1940). Celui-ci opposa aux fertilisants minA�raux et artificiels, le compostA�Indore.
    • 1947A�:Les principes de l’agriculture biologique furent introduits en France, aprA?s la seconde guerre mondiale par des mA�decins et des consommateurs incriminant les produits chimiques agricoles dans le dA�veloppement de cancers et maladies mentales.
    • 1959A�:Naissance du Groupement d’agriculteurs biologiques de l’Ouest en France.
    • 1972A�:CrA�ation de lInternational Federation of Organic Agriculture Movement (IFOAM) A�A� Versailles.
    • 1991A�:A�L’Union EuropA�enne donne un cadre lA�gal A�A� l’appellationA�agriculture biologique.
    • 2002A�:Les Etats-Unis adoptent leA�National Organic ProgamA�visant A�A� encadrer le dA�veloppement de l’agriculture biologique.

    Le QuA�bec s’engage A�A� son tour sur la route du bio

histoire
Source : ML

A l’occasion des rA�formes menA�es par le MAPAQ au milieu des annA�es 90, le rA?le clA� confA�rA� A�A� l’agriculture biologique dans la rA�alisation des objectifs rA�visA�s, comme la rA�duction des excA�dents, la promotion de produits de qualitA� et la prise en compte de pratiques agricoles respectueuses de l’environnement, a A�tA� reconnu A�A� sa juste valeur.

Toutefois, pour renforcer la confiance des consommateurs A�A� l’A�gard de l’agriculture biologique, il fallait instaurer impA�rativement une rA�glementation stricte encadrant la production et la politique de qualitA�, de mA?me que des mesures visant A�A� prA�venir les dA�clarations frauduleuses sur le caractA?re biologique des denrA�es alimentaires.

Aujourd’hui, les consommateurs demandent de plus en plus A�A� A?tre informA�s sur les mA�thodes de production de leur alimentation – de l’A�table A�A� la table – et veulent s’assurer que toutes les mesures de prA�caution en termes de sA�curitA� et de qualitA� ont A�tA� prises A�A� chaque stade de la production.

RA�aliser le changement par la voie de la rA�glementation

Des rA?glements ont donc A�tA� adoptA�s pour garantir l’authenticitA� des mA�thodes de l’agriculture biologique, lesquels constituent un cadre gA�nA�ral applicable aux productions vA�gA�tales et animales ainsi qu’A�A� l’A�tiquetage, la transformation et la commercialisation des aliments issus de l’agriculture biologique.

histoire
Source : ML

Depuis l’adoption, en 1996, du premierA�RA?glement sur les appellations rA�servA�es [Loi A20.02]A�et son entrA�e en vigueur en 1997, de nombreuses exploitations A�A� travers le QuA�bec se sont reconverties au mode de production biologique. Les exploitants qui souhaitent la certification de leur mode de production biologique, doivent observer une pA�riode minimale de conversion de deux ans (avant ensemencement) dans le cas des cultures annuelles et de trois ans dans le cas des cultures pA�rennes.

Les rA?glements couvrent A�galement l’importation de produits et denrA�es issus de l’agriculture biologique en provenance de pays tiers dont les critA?res et les systA?mes de contrA?les en matiA?re d’agriculture biologique ont A�tA� reconnus A�quivalents A�A� ceux en vigueur au QuA�bec.