Lancement officiel de la campagne agricole 2014-2015. Le secteur agricole : un secteur-clé de l’économie malagasy

PRM_MadrC’est ce qui ressort des discours de tous les orateurs présents lors du lancement officiel de la campagne agricole 2014-2015, jeudi 30 octobre 2014 à  Manandona, Région Vakinankaratra. Le Président de la République de Madagascar, Son Excellence Monsieur Hery RAJAONARIMAMPIANINA, accompagné de son épouse et de quelques membres de son Cabinet a honoré cet événement de sa présence.
Des ministres, dont les actions des départements, ont des impacts plus ou moins directs sur le secteur étaient également présents.
bad

Monsieur NY AKI ZANGBUBA KANINGBA de la Banque Africaine de Développement, président de la commission agriculture et développement rural des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) et représentant les bailleurs intervenant dans le développement rural, a parfaitement illustré la situation : avec 98% des terres arables de l’Océan Indien, Madagascar devrait être le grenier de la Région et donc exportateur, non seulement au niveau de l’Océan Indien mais également en Afrique. L’apport du secteur agricole au PIB est de 30%, mais la crise a fait chuter cette contribution. Aussi, les PTF ont décidé de redynamiser le monde rural avec l’injection de 711 millions de US$ pour la période 2015-2020. Leur soutien portera sur le développement des infrastructures rurales, l’amélioration de l’accès au foncier, la formation et le centre de services agricoles. La lutte contre l’invasion acridienne figure également parmi leur priorité.

standsDans son allocution, le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Monsieur Roland RAVATOMANGA a rappelé la nouvelle organisation au sein de son département. La consigne est de sensibiliser les agriculteurs pour produire toujours plus afin d’atteindre l’autosuffisance alimentaire et augmenter les revenus des ruraux, entre autres. Parmi les actions menées actuellement par le ministère, il y a la culture du soja et le riz hybride avec la Chine. Concernant le Plan National d’Investissement Agricole et les autres programmes du secteur agricole, le ministère en est à  sa finalisation et le document devrait être prêt avant la fin de l’année. Ce document a été élaboré par des consultants spécialisés nationaux et internationaux pour garantir sa conformité avec le PSAEP/CAADP.

fianatra

Dans son discours, le Chef de l’Etat a rappelé l’importance du secteur dans la mesure où il fait vivre des milliers de familles et que les entreprises rurales fournissent beaucoup d’emplois, ce qui pourrait contribuer à  une récession de l’exode rural. Il a également souligné que l’Etat prendra en charge les grandes infrastructures agricoles (barrage, irrigation, …). Pour contribuer à  l’atteinte des 7% de croissance envisagés par l’Etat, l’agriculture devrait passer de son stade archaïque à  celui d’agriculture marchande et pouvoir exporter. Pour y parvenir, le Chef de l’Etat, devant le parterre de jeunes collégiens venus l’écouter, a mis en exergue l’importance de la formation dans l’agriculture pour que les jeunes puissent s’investir davantage et mieux dans les métiers du secteur agricole et que le pays puisse atteindre finalement l’autosuffisance alimentaire, avoir une bonne nutrition et vaincre la pauvreté. Dans cette optique, il a offert une enveloppe de 2,46 milliards d’Ariary pour appuyer la formation de 2.800 jeunes dans 21 centres de formation.

La cérémonie a continué avec la remise de semences, fertilisants et petits matériels agricoles à  des organisations paysannes venues de 11 régions du pays. Elle s’est terminée avec la visite des stands.

stands

 

agriculture.gov.mg