STOI Construction/Landfix : Tecofix, un produit écologique et innovant pour les routes en terre battue

Le Ve Congrès National de la route qui se tiendra au CCI Ivato du 26 au 28 novembre est une occasion pour STOI Construction et son partenaire espagnol Landfix de présenter le produit Tecofix, une alternative intéressante pour la construction des routes.


STOI

« C’est la première fois que je visite Madagascar, et sur le trajet, à  travers les quartiers de la capitale, j’ai remarqué que les trous dans les chaussées ne sont plus des nids de poule, mais d’aigle, voire d’autruche !!! » s’exclame en riant, mais bien sûr en plaisantant, Carlos Puche Echegaray, associé au sein de Landfix, entreprise espagnole qui s’associe à  STOI Construction pour la vente d’un nouveau produit innovant et bio, le Tecofix. Les nids de poule en ville sont en effet un problème d’ordre public, car avec les pluies de ce début de saison humide, les trous partout dans toute la ville s’agrandissent. Et si le sujet fait ironiquement sourire, c’est parce que la plupart des Tananariviens le prennent sur eux. Les autorités fournissent les efforts qu’elles peuvent pour boucher les nids de poule, mais cela semble ne pas tenir longtemps, puisqu’au bout de quelques averses, l’eau creuse de nouveau les trous et voilà  que les nids réapparaissent.

Résistant. « Nous n’apportons pas la solution qui va remplacer le béton, mais nous proposons ce produit qui permet faire des ruelles, voire des routes aussi solides que le béton » continue Carlos Puche Echegaray. En somme, le Tecofix est un produit qui utilise une technologie naturelle, bio et écologique, que l’on mélange avec de la terre pour obtenir une matière très consistante. Déjà  très utilisé dans plusieurs pays d’Afrique, dont le Mali, le Burkina Faso, le Sénégal et le Niger, mais aussi en Inde, en République Dominicaine… ce produit a fait ses preuves. « On l’utilise avec la terre rouge, pour les routes secondaires, pour que celles-ci restent compactes et résistantes aux pluies et aux années. Car avec ce produit, moyennant le taux de roulement et le poids des véhicules qui l’utilisent, les routes peuvent résister jusqu’à  5 ans. Et en plus, c’est plus économique car cela peut réduire de moitié le coût de construction par rapport à  la bitume » explique le Directeur Général de STOI Construction Bernardin Rakotoarivelo. « Nous allons d’ailleurs tester le produit devant le grand public pour prouver son efficacité, et allons boucher les trous devant Pochard et près du Cinéma Ritz » continue-t-il. En précisant que le produit est disponible pour le grand public.