Le taux de bancarisation est encore très faible à Madagascar. Ce qui ne facilite pas du tout l’accès aux services financiers pour la population surtout en milieu rural.

Face à cette situation, la Nouvelle Institution de Micro-finance (NIM) a mis en place une offre de services financiers innovants en vue d’accélérer l’inclusion financière dans le pays. « Cette nouvelle banque vise plutôt l’informel en opérant dans les secteurs à risque », a déclaré Harizaka Rakoto, le Directeur général de NIM, lors d’une conférence de presse tenue dans sa 6e agence, hier à Ambohidahy. « Depuis notre ouverture le 1er juillet de cette année, nous disposons actuellement de plus 500 clients qui ont ouvert leurs comptes dans nos agences localisées à Antananarivo, Fianarantsoa, Ambalavao, Ihosy et Mananjary. Près de 75% d’entre eux sont des informels. En dépit de tout, plus de 150 millions Ar de dépôts ont été collectés tandis que des dossiers de demande de crédits totalisant 400 millions Ar sont en cours de traitement. Et tout récemment, plus de 50 millions Ar ont été décaissés pour une vingtaine de clients qui ont fait des emprunts auprès de notre institution financière », a-t-il poursuivi.

Crédit social. Parmi les clients opérant dans l’informel, cette nouvelle banque cible entre autres, les marchands ambulants, les agriculteurs, les éleveurs, les chauffeurs et receveurs du transport en commun, les artisans, les tireurs de charrette et les briquetiers en leur consentant un crédit social dénommé « Vonjy ». « Nous finançons également les chaînes de valeur en agriculture contractuelle dans les filières riz hybride, maïs et haricot blanc, et ce, en collaboration avec le groupe STOI. Il s’agit notamment du financement de la campagne agricole permettant aux paysans de se procurer des intrants et des équipements agricoles tout en payant le coût de la main d’œuvre. Ce qui leur permettra ensuite d’honorer les commandes des produits de spéculation et exportables reçues des partenaires. Outre la culture vivrière, nous finançons également les cultures d’exportation comme la vanille, le girofle, le café et le litchi », a fait savoir Harizaka Rakoto. Par ailleurs, la Nouvelle Institution de Micro-finance accompagne ses clients en matière d’éducation financière. « Cette banque 100% malgache procure de nombreux avantages pour toutes les catégories de personnes. L’accès aux services financiers y est facilité », a témoigné Shyn, un artiste ayant ouvert son compte chez NIM.

Navalona R.

source : https://midi-madagasikara.mg/2022/07/30/inclusion-financiere-une-nouvelle-banque-vise-linformel/