spécialisée dans la vanille naturelle de Madagascar
Immeuble L' Arboretum, Village des Jeux Ankorondrano,
BP: 8582, Antananarivo 101, Madagascar
Lun-Ven: 08:00 - 17:00
18 Juin 2022

Agrégation Agricole: Signature d’une convention spécifique entre le Groupe STOI et l’Association des Producteurs de Riz Ihorombe (FIMPAVA) et la Chambre de Commerce d’Ihorombe.

FARIMBOM-PAMOKARANA AMIN’ NY VARY SAFIOTRA
Nosoniavina nandritry ny Forum BtoB izay nokarakaraina ny asabotsy 18 jiona 2022 ny fifampanaovan-tsoniam-piaraha-miasa teo amin’ny FIMPAVA (Fikambanan’ny Mpamboly Vary Faritra Ihorombe) sy ny vondrona STOI.
Fiaraha-miasa mifototra amin’ny famokarana vary safiotra sy hampiharana ny farimbom-pamokarana na agrégation agricole amina velaran-tany manodidina ny 10 000 Ha mandritry ny 5 taona (2022-2027).
Ny vondrona #STOI no hamatsy masomboly sy zezika taroka ho an’ny mpamboly ary ireto farany kosa no hiantoka ny famokarana. Rehefa miakatra ny vokatra dia averin’izy ireo ny vidin’ny zezika sy ny masomboly ary amidiny amin’ny vondrona STOI ny vary.
Ankoatr’izay, ho fanampiana ireo tantsaha amin’ny fandaniana atao amin’ny famokarana toy ny karaman’ny mpiasa sy ny hofan’ny fitaovam-pamokarana (tracteur, kibota, angadin’omby…) dia hanangana fampindramambola madinika na nouvelle institution de microfinance ny vondrona STOI any Ihorombe.
Ny vary safiotra izay manana taham-bokatra ambony 8 ka hatramin’ny 12T/Ha dia manampy amin’ny fahatratrarana  ny tanjona amin’ny fahavitan-tena ara-bary. Manoloana izay indrindra ny MINAE dia hanara-maso akaiky ary hanampy ny tsirairay mba hisian’ny fiaraha-miasa mari-pototra sy mahomby.
Nanome toky ny filoha lefitry ny fikambanana, RABIALAHY Jean Paul fa vonona hanatanteraka ny fiaraha-miasa ary nisaotra ny ministera amin’ny fisian’ny fihaonambe nasionaly izay nahafahan’ny FIMPAVA nifanakalo sy nampita ny hetahetan’ny mpamokatra eny ifotony amin’ny ambaratonga mahefa ambony.
Marihana fa ny FIMPAVA dia vondrona tantsaha izay tohanan’ny MINAE amin’ny alalan’ny Fandaharan’asa DEFIS.
18 Juin 2022

Forum B2B

La troisième journée de la Conférence Nationale pour l’Autosuffisance Alimentaire qui s’est tenue au CCI Ivato a été marquée par des rencontres B2B entre les opérateurs de marché et les producteurs. Le Groupe STOI a saisi l’occasion pour entamer des échanges en termes de partenariat commercial.

 

17 Juin 2022

Participation du Groupe STOI aux travaux de commission filière riz.

Situation 2022 :

Production : 4.444.000 T

Superficie : 1.795.172 Ha

Besoins : 5.085.000 T

Importation 2021 : 632.000 T

Objectifs : Autosuffisance en riz en 2023 et exportation en 2027 

  1. Etendre la superficie rizicole sur 47.000Ha déjà identifié.
  2. Construire 45 nouveaux barrages hydroagricoles
  3. Réhabiliter 215 barrages et 1267 Km de canaux d’irrigation.
  4. Etendre la pratique de riz pluvial sur 30.000 Ha en 2023 et 50.000 Ha en 2027
  5. Intensifier la pratique des techniques culturales modernes (semences, engrais, vulgarisation)
  6. Réduire la perte post récolte à travers la promotion de la mécanisation et la mise à disposition des équipements agricoles.

Projet d’Extension et de création de nouveaux greniers à riz : 247.000 Ha identifiés

  • 080 Ha nouveaux périmètres déjà aménagés
  • 700 Ha en cours de travaux
  • 159 Ha en cours d’études
  • 000 Ha en cours de négociation de financement
  • 400 Ha sont en recherche de financement
  • 000 Ha de riziculture industrielle en cours de négociation avec le secteur privé

Améliorer la disponibilité, l’accessibilité et le taux d’utilisations des intrants agricoles :

  1. Semences :
  • Assurer la réforme du système semencier (SNS, Révision Loi)
  • Installer des Banques Communautaire de Semences (BCS) dans toutes les régions
  • Construire des laboratoires de semences au niveau Régional.
  • Réhabiliter 40 CMS, former 50 PMS et 350 nouveaux Etablissements semenciers.
  1. Engrais :
  • Accroitre l’utilisation d’engrais par les producteurs malagasy en passant de 5kg/Ha en 2023 et 100kg/Ha en 2027.
  • Augmenter la production d’engrais biologiques, le compostage, lombricompostage et valoriser les matières premières existantes à Madagascar comme le Sulfate d’ammonium.
  • Mettre en place 5 usines d’engrais, dont 2 seront fonctionnelles d’ici 2023 et 3 autres d’ici 2027 en partenariat avec le secteur privé.

.

16 Juin 2022

Conférence Nationale pour l’Autosuffisance Alimentaire au CCI Ivato le 16,17,18 Juin 2022

Le Groupe STOI a participé avec dynamisme à l’ouverture officielle de la conférence nationale pour l’autosuffisance alimentaire qui s’est déroulée le 16 Juin 2022 au Centre de Conférence Internationale à Ivato avec la présence effective de SEM Andry Rajoelina, Président de la République de Madagascar. « Accélérer la réforme et la transformation du secteur Agricole pour atteindre l’autosuffisance alimentaire de Madagascar ».

 

18 Mai 2022

L’essai de vulgarisation du riz hybride à Andapa est satisfaisant dans l’ensemble. Le rendement moyen est de 8T par Ha.

18 Mai 2022

La vanille verte sur le verger de la STOI à Brickaville campagne 2022

16 Mai 2022

Madagascar: en route vers l’autosuffisance alimentaire

Vendredi 13/05/2022: Conférence débat enrichissante autour du thème: « Madagascar: en route vers l’autosuffisance alimentaire« , avec les étudiants et enseignants de l’Université Ravelojaona.
Un grand privilège d’avoir pu exposer les visions du Groupe STOI pour la vulgarisation à outrance du riz hybride.

10 Mai 2022

« Santa-bary » et échanges sur les perspectives de diffusion du riz hybride à Madagascar

Le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage ne cesse d’apporter des techniques d’appui aux producteurs afin d’améliorer la production rizicole à Madagascar. La vulgarisation du riz hybride, en collaboration avec la Société YUANS, est une des stratégies adoptées par le Gouvernement pour la réalisation du Velirano n°9 du Président de la République qui est d’atteindre l’autosuffisance alimentaire avec comme premier grand défi, l’autosuffisance en riz à Madagascar.

Des rendements satisfaisants pour le riz hybride

Malgré le passage des cyclones et le changement climatique à Madagascar, le rendement  du riz hybride présente une petite baisse : 9 à 10 tonnes à l’hectare si cela atteignait 11t/ha l’année dernière. En comparaison avec le riz conventionnel qui est de 5 à 6 tonnes par hectare, ces résultats sont encore satisfaisants.

Le site modèle de démonstration du riz hybride d’Andranovaky Mahitsy procède  actuellement à la récolte rizicole, et c’est dans ce contexte qu’un Santa-bary et une séance sur les perspectives de diffusion du riz hybride à Madagascar a été organisée par le MINAE le 06 mai 2022.

Cette journée est une occasion pour le MINAE d’avancer dans la réalisation de ces objectifs à travers la mobilisation des producteurs autour des techniques de gestion des pertes post-récolte et de rechercher des solutions concertées aux problématiques de la diffusion à grande échelle du riz hybride à Madagascar.

Pourtant, certaines contraintes techniques et financières limitent le développement et les investissements dans la production à grande échelle du riz hybride à Madagascar. Il s’agit entre autres des contraintes en termes de maintien du taux de germination des semences importées, du coût et de disponibilité des intrants, aussi de suivi des itinéraires techniques.

Partage d’expériences de la société YUANS, de la STOI et de l’AfricaRice sur la production du riz hybride.

Cette journée de Santa-bary est une occasion pour les acteurs engagés, à savoir la société YUANS, le Représentant de l’AfricaRice et de la STOI de partager leurs expériences sur la culture et le développement du riz hybride à Madagascar. Trois points clés ont été soulevés lors de cet échange dont (1) le coût élevé et l’accès aux semences par les paysans, (2) le coût élevé et l’usage des fertilisants et (3) la capacité des agriculteurs à investir dans la mécanisation.

Des solutions possibles, cependant, consistent à produire des semences et des engrais localement pour réduire les coûts. A l’ exemple de la STOI qui produit 2000T d’engrais TAROKA par mois, et qui collabore  avec les producteurs en leur  fournissant à l’avance ce qui est nécessaire pour la production  et en contre partie les produits sont vendus à la société STOI que ce soit du riz, du maïs ou des haricots blancs.

09 Mai 2022

Malagasy official thanks China for supporting African countries in agricultural development

ANTANANARIVO, May 7 (Xinhua) — The secretary-general of the Malagasy Ministry of Agriculture and Livestock, Fanja Raharinomena, has thanked China for its commitment to supporting African countries in developing their agricultural sector.

Raharinomena described China as « a pioneer in hybrid rice research in the world » and thanked « the Chinese government for its commitment to supporting African countries and particularly, Madagascar, in the development of agriculture. »

During a visit Friday to the demonstration fields of hybrid rice varieties funded by the Chinese government in Mahitsy, a town northwest of the Malagasy capital, Antananarivo, she said the development of the rice sector is a « pillar of food self-sufficiency in Madagascar. »

« Hybrid rice gives a yield of up to 11 tons per hectare, whereas conventional rice produces only five tons per hectare, with the use of improved practices and techniques under the right conditions, » Raharinomena told Xinhua.

« It can contribute to a rapid increase in the level of rice production, » she said.

Raharinomena admitted that technical and financial challenges hamper large-scale production of hybrid rice in Madagascar.

Madagascar enjoys a humid tropical climate, with abundant sunshine and water resources — the right conditions for rice cultivation, but inadequate infrastructure, obsolete agricultural technologies, and lack of investment have prevented the country from producing enough rice to meet local demand, having to import hundreds of thousands of tons every year.

In May 2019, China’s National Hybrid Rice Research and Development Center opened an office in Madagascar, and one of its main tasks was to breed various hybrid rice varieties based on the island state’s diverse ecological environment, and to enhance food security on the African continent.

In partnership with the Chinese national center, the Indian Ocean Trading Company (STOI) has been popularizing hybrid rice in Madagascar since 2017 by giving inputs to farmers.

Tovonanahary Rabetsitonta, CEO of STOI, told Xinhua that Malagasy farmers earn a profit margin of five times more by growing hybrid rice than cultivating conventional varieties, though « not all hybrid rice seed varieties are suitable for Madagascar. »

Thanks to cooperation with the Chinese center, he said, the best adapted varieties of hybrid rice have been identified for different regions in the country, with a yield of 10 tons to 12 tons per hectare, Rabetsitonta said.

By Gerard Govinden

Source: https://xhnewsapi.xinhuaxmt.com/share/news_pc?id=691125457776640&showType=3002&utdId=af1ffd46cd310671e331bfef69dfdf82&version=3.0.2