Le lingot blanc du Menabeé: une chaéne de valeur prometteuse pour les petits producteurs et les acteurs de marché ruraux

Madagascar était écélèbre pour la qualité du haricot de type lingot blanc de la Région du Menabe dans les années 60 grèce à l’exportation, la renommée de ce produit dépassait de loin les frontières du pays. Toutefois, depuis plus d’une vingtaine d’années cette notoriété s’est fortement dégradée à cause de la baisse significative de la production et de la qualité à cause de la désorganisation de la filière et de la détérioration de conditions cadres minimales, à commencer par la sécurité des citoyens et de leurs biens qui n’est plus assurée aujourd’hui de manière à favoriser le développement économique de ce territoire à haut potentiel. L’insécurité chronique qui a décimé le cheptel bovin et par voie de conséquence la principale force de travail pour les activités agricoles ainsi que la dégradation de la qualité des semences sont parmi les principales raisons de cette situation. La dégénérescence de la qualité des semences due à l’utilisation des écarts de triage a fait baisser progressivement le rendement de tonnes à 650kg à l’hectare, alors que dans le mème temps la demande du marché internationale n’a cessé de s’accroétre.

Partenariat Public-Privé et producteurs à l’initiative du Programme MATOY

La Société STOI fait partie des entreprises malgaches exportatrices qui se sont impliquées dans la filière lingot blanc. Elle éa été sélectionnée comme partenaire duéProgramme MATOYéen 2013é sur la base de son modèle de plan d’affaires incluant les petits producteurs comme partenaire à part entière. Cette sélection a fait suite à un appel à manifestation d’intérèt auprès du secteur privé lancé par le Programme.

STOI se démarque des autres collecteurs et exportateurs de produits agricoles, par sa ferme volonté de redonner sa bonne réputation au lingot blanc de Madagascar. Elle s’implique activement dans l’appui à la production en faisant notamment des avances en semences améliorées et en intrants aux petits producteurs. Avant de soutenir une phase de production, le programme MATOY a soutenu STOI pour lancer une initiative de production de semences améliorées avec l’appui de plusieurs acteursétels le FOFIFA (Centre de recherche agronomique), le Service de certification de semence du Ministère de l’Agriculture, la Bank Of Africa (BOA).

Avantages comparatifs du partenariat

Pour cette campagne 2014, 250 contrats de production et d’achat de haricot graine de type lingot blanc ont été signés dans 5 Communes du District de Miandrivazo. Ce partenariat a permis aux petits producteurs en plus d’avoir accès à une avance d’intrants et de semences améliorées, de recevoir des formations et un encadrement technique, tant par les agents de l’entreprise que du Ministère de l’Agriculture. A l’issue du partenariat MATOY- STOI, d’autres acteurs se sont ralliés à l’initiativeé: le Fonds Régional de Développement Agricole (FRDA) a supporté les demandes des producteurs en cofinanéant six motoculteurs, le projet AD2M a facilité la collaboration avec les groupements de producteurs semenciers et AIRTEL (opérateur en téléphonie mobile) avec qui un partenariat a été décidé pour le paiement des producteurs grèce à un service de à mobile banking à qui sera actif pendant la période de commercialisation qui débutera en septembre de cette année. .

Cette opération pourra sérement ètre bénéfique pour tous les acteurs du marché du lingot blanc à condition que toutes les parties prenantes respectent leurs engagements. Cette initiative qui se veut résolument innovante pourrait ètre suivie par d’autres entreprises. Ainsi se joue le rèle duéProgramme MATOYépour faciliter la réplication de bonnes pratiques et leur mise à l’échelle.